Émissions de CO₂ évitées depuis le début de l’année 2022

Emission actuelle

brocki.ch augmente les économies en matière d’émissions de CO2 de 16% en 2022

En 2022, nos clientes et clients ont évité, par leurs achats, plus de 29’000 tonnes d’émissions de CO2, soit 16% de plus qu’en 2021.

Que représentent près de 30’000 tonnes d’émissions de CO2 ?
30’000 tonnes d’émissions de CO2 correspondent à la production de 9 millions de paquets de 500 feuilles au format A4. En empilant ces paquets de 7 cm de haut les uns sur les autres, la tour serait presque 2’000 fois plus haute que la tour Eiffel. Cette tour en papier traverserait l’atmosphère terrestre et atteindrait l’espace : son sommet dépasserait de 230 km la Station spatiale internationale (ISS).

Mais au fait, qu’est-ce que le CO₂ ?

En Suisse, nous générons en moyenne 14 tonnes de CO₂e par personne et par an. Or, dans le cadre d’un comportement durable, nous devrions en émettre seulement moins d’une tonne par personne et par an. Mais qu’est-ce que le CO₂ exactement ?

En savoir plus sur le sujet

Les achats de seconde main, un mode de consommation plus durable

Il est possible d’adopter un comportement d’achat responsable et durable en se tournant vers des articles d’occasion.

Seconde main et réduction des émissions de CO₂

 

Présentation CO₂ – Que représente une tonne de CO₂ ?

Il n’est pas facile de se faire une idée précise de ce que présente une réduction d’une tonne de CO₂. C’est pourquoi nous avons choisi de l’illustrer par quelques exemples concrets.

Voir les comparaisons

Actuellement : 3'000 tonnes de CO₂ économisées grâce à la vente de meubles

3’000 tonnes de CO₂ économisées grâce à la vente de meubles.

Avec des meubles d’occasion stylés, vous donnez à votre intérieur un style et un caractère qui lui sont propres. Les meubles neufs sont souvent chers et génèrent des émissions de CO₂ inutiles. Cela vaut d’autant plus la peine de se rendre dans une brocki.ch.

Émissions de CO₂ évitéesCO2

MAIS QU’EST-CE QUE LE CO₂ EXACTEMENT ?
CO₂ est la formule moléculaire du dioxyde de carbone (ou gaz carbonique), composé d’atomes de carbone et d’oxygène. Il se trouve à l’état naturel dans l’air et compte parmi les principaux gaz à effet de serre.

LES GAZ À EFFET DE SERRE, C’EST QUOI ?
Ce sont des gaz présents à l’état naturel dans l’atmosphère terrestre qui forment comme un bouclier de protection autour de la Terre. Sans eux, la température sur Terre serait plus basse de 33° C en moyenne, puisque ces gaz permettent de stocker la chaleur dégagée par notre planète et d’éviter qu’elle ne soit dispersée dans l’univers. Sans les gaz à effet de serre, il ferait nettement plus froid sur notre Terre.

LE RÔLE DU CO₂ DANS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE
Si nous voulons désamorcer le changement climatique, il faut comprendre ce qu’il se passe ! Si l’expression est sur toutes les lèvres, le sujet est particulièrement complexe. Qu’est-ce que le changement climatique ? Quelles en sont les causes ? L’industrialisation jointe à d’autres activités humaines telles que le trafic routier et l’élevage intensif ont provoqué une augmentation inédite des concentrations de gaz à effet de serre. La combustion d’énergies fossiles comme le charbon, le pétrole ou le gaz naturel libère de grandes quantités de CO₂ qui, jusque-là, sommeillaient dans les profondeurs de la Terre. Enfouies sous la croûte terrestre, elles étaient inoffensives, mais libérées dans l’atmosphère, ces émissions provoquent une hausse de la température. L’être humain contribue donc à réchauffer l’atmosphère artificiellement. En 2018, près de 52 milliards de tonnes de CO₂e ont été dégagées dans l’atmosphère du fait d’activités anthropiques (humaines).

CONSÉQUENCES
Les glaciers fondent et le niveau des océans monte. Le pergélisol se dégèle et dégage d’autres gaz à effet de serre qui contribuent à réchauffer encore la planète. Les sécheresses et les inondations ont aussi des retombées sociales puisque les populations des régions touchées migrent. Une hausse d’un seul degré est comme une boule de neige qu’il vaut mieux ne pas mettre en mouvement, car elle ne cesse de grossir et échappe peu à peu à tout contrôle. Il faut donc réduire les émissions de CO₂ pour arrêter la hausse des températures.

ACHETER EN SECONDE MAIN ET ÉVITER LES ÉMISSIONS DE CO₂
Nous avons à notre disposition de nombreuses options pour réduire notre propre empreinte carbone. Bien qu’il s’agisse d’abord de réduire la consommation de ressources, adopter un style de vie compatible avec le climat n’est pas nécessairement synonyme de privation.

L’objectif est plutôt de façonner un comportement d’achat responsable et durable. Par exemple, en achetant des articles d’occasion (seconde main). En Suisse, notre consommation effrénée fait que de nombreux produits et appareils électriques sont mis au rebut alors qu’ils fonctionnent encore. Pourtant, l’achat durable devrait être plus tendance que jamais – les téléviseurs, aspirateurs ou appareils de cuisine usagés de seconde main sont peu onéreux et durables, et envoient un signal fort contre le gaspillage.

ACHETER EN SECONDE MAIN ET ÉVITER LES ÉMISSIONS DE CO₂
L’achat d’un téléviseur d’occasion permet ainsi d’éviter l’émission d’environ 640 kilogrammes de CO₂ qu’entraînerait la production d’un appareil neuf. Ainsi, en 2021, les achats chez brocki.ch ont permis d’éviter au total l’émission de 24’000 tonnes de CO₂.

Acheter des articles d’occasion est toujours bon pour le climat. Du point de vue du CO₂, peu importe d’où proviennent les gaz indésirables dans l’atmosphère et où ils sont compensés. Il n’est donc pas nécessaire de renoncer totalement aux « achats neufs ».

Émissions moyennes de CO₂ d’appareils/articles neufs. kg CO₂e/Stk.

kg CO₂e/pc. Émissions moyennes de CO₂e des nouveaux appareils/articles
(Source : Swiss Climate AG)

LA SLOW FASHION, UNE TENDANCE QUI PAYE
La slow fashion se caractérise par une mode qui consomme responsable et durable. Les vêtements sont généralement fabriqués à partir de matériaux écologiques ou recyclés. L’accent est également mis sur une production qui préserve l’environnement. La slow fashion inclut aussi l’achat de pièces de seconde main.

Selon la brochure climatique de la fondation pour la protection du climat myclimate (2020), les Suissesses et les Suisses achètent en moyenne 65 à 70 nouvelles « pièces » par an, dont 40% n’ont jamais été portées, ou bien seulement deux à quatre fois. Une personne jette en moyenne 6,3 kilogrammes de vieux vêtements chaque année. La fast fashion est un problème majeur dans le combat contre la crise climatique.

Un simple achat de vêtements permet déjà d’éviter des rejets de CO₂ conséquents, car un vêtement de seconde main n’a pas entraîné la production d’un objet neuf.

Faire consciemment le choix de la seconde main contribue ainsi fortement à la protection de l’environnement.

Dans nos filiales, vous trouverez toujours un large choix d’articles de mode pour toute la famille. Au lieu d’acheter des vêtements produits en masse, vous pouvez offrir une seconde vie à des pièces uniques et individuelles.

 

ÉMISSIONS DE CO₂ – COMPARAISONS

Il n’est pas facile de se faire une idée précise de ce que présente une réduction d’une tonne de CO₂. C’est pourquoi nous avons choisi de l’illustrer par quelques exemples concrets.

Les quantités suivantes de CO₂ correspondent à…

 

Individuel et durable

Grâce à la vente de meubles d’occasion, les 20 filiales de brocki.ch ont économisé près de 3’000 tonnes de CO₂ depuis le début de l’année jusqu’à fin septembre.

L’occasion permet un habitat individuel, est bon marché et durable.
Laissez libre cours à votre créativité, par exemple en restaurant des meubles, donnez-leur un style bien à vous et faites-en votre propre meuble. Un bel habitat individuel n’est pas une question de prix, il suffit d’un peu de créativité et d’imagination.